Categories

Archives

Mettre ses enfants à l’école Singapourienne

  1. Jan.31.2012@9:26 am - Emmanuelle Biz says:

    Attends, tu oublies que les chaussettes blanches doivent être au moins à 7cm au dessus de la cheville, que les garçons doivent être rasés ce qui a beaucoup inquiété notre P1, que les singapouriens doivent chanter la main sur le cœur mais qu’il est toléré que les non singapouriens ne l’aient pas, que toutes les classes ont plusieurs professeurs, qu’ils déjeunent à 10h au food court de l’école, qu’ils ont une deuxième pause à 12h, qu’ils ont un carnet de bonne conduite…
    C’est tout un roman ce système singapourien !

    • Jan.31.2012@11:56 am - Olive says:

      Je sens que tu aurais de quoi alimenter une rubrique entière 😉
      Quand tu veux pour un café sur le thème système singapourien contre CNED !

  2. Jan.31.2012@10:31 am - S says:

    Super resume de notre conversation de ce matin. Juste quelques petites corrections :)

    Le site du ministere de l’education c’est le MOE

    Meme les tres riches Singapouriens sont eux aussi “encourages” a faire du volontariat pour augmenter les cahnces de leur enfant d’acceder a l’ecole de leur choix (surtout s’ils ne sont pas des alumni) l’example que je mentionnais ce matin et qui a beaucoup marque les esprits est celui du milliardaire americain Jim Rogers qui a pris la nationalite Singapourienne et qui a fait ses 40 heures + de volontariat pour que sa fille puisse entrer a Nanyang (il pense que le meilleur cadeau que l’on puisse faire a ses enfants c’est de leur faire apprendre le chinois… cf http://www.mysinchew.com/node/13297)

    Sinon un autre article interessant sur le sujet:
    http://www.thedailybeast.com/newsweek/2011/07/17/american-kids-immersed-in-chinese-asian-education.html

  3. Jan.31.2012@8:49 pm - Mother says:

    Passionnant.
    Tout ce qui touche à l’instruction m’intéresse.
    Les Singapouriens ont quand même du chemin à parcourir pour réussir ce que réussit la Finlande avec ses écoles cools et ses résultats les meilleurs du monde! Tiens, pourquoi pas une installation là-haut après la chameur de Singap’?

  4. Feb.2.2012@1:02 am - merichan says:

    Effectivement pour les singapouriens seuls les binationaux, les parents qui peuvent prouver une installation prochaine à l’étranger, ou qui ont un enfant avec des besoins spéciaux ( traduire un enfant avec un handicap, pour lequel le système public est souvent à la traine) peuvent obtenir une dérogation pour l’école privée.

    Ici j’ai pas mal entendu les histoires d’horreur des connaissances singapouriennes, dont les enfants sont dans une BONNE école… et qui du coup sont sous une pression financière monstrueuse….

    Parce que le prof de telle ou telle matière est absent depuis le début de l’année scolaire, que le remplaçant fait juste de la présence et qu’on attend quand même que l’enfant excelle à ses tests, donc que tout retombe sur le dos des parents en guise de frais extra-scolaires.

    Il est pas rare que pour les écoles qui sont réputées prestigieuses, les locaux se retrouvent à mettre autant d’argent en cours de soutien qu’un expat’ en mette en frais de scolarité.

    Parce que l’enfant ne peut pas faire honte à l’école, et redescendre la moyenne… donc que les parents doivent pallier aux déficiences sous peine de perdre la face.

    L’autre écho que j’entends pas mal… c’est que finalement ce que les singapouriens considèrent comme des écoles moins prestigieuses, sont des écoles qui souvent sont plus en accord avec nos notions de l’école.

    Des écoles qui donnent plus de place aux activités artistiques, qui mettent les enfants un peu moins sous pression…

    Bref, qu’à priori ça vaut la peine de ne pas tomber dans le piège du kiasu, et de porter un regard un peu différent sur ces écoles qui n’ont pas la côte…

    • Feb.2.2012@1:11 am - Olive says:

      Merci pour ton commentaire qui éclaire bien le sujet :) As-tu entendu parler d’ écoles qui mettent un peu moins la pression? Bises

  5. Feb.2.2012@5:24 am - Guillaume says:

    Merci, pour ces eclaircissements. J’ai l’impression d’entendre tellement d’histoires a gauche et a droite que c est tres difficile de se faire une bonne opinion sur la question…

    Allez je file sur le site des kiasu, explorer ca d’un peu plus pret

  6. Feb.2.2012@1:01 pm - Virginie says:

    Je suis une de ces mamans francaises qui ont choisi de mettre leurs enfants dans une école locale et pour l’instant, pas de regrets (bon, ca ne fait aussi qu’un mois que mon fils de 6 ans a commence son année scolaire, alors il faut voir au long terme…).

    A vrai dire nous n’avons pas été particulierement impressionnés par l’école internationale qu’ils ont fréquentée pendant 6 mois, pas la pire des ecoles mais on a l’impression que les profs sont juste la pour passer quelques années au soleil sans trop s’impliquer. Je les comprends mais quand on paie 25000 dollars par an et par enfant, je dis non! Le critère financier n’a pas été la seule considération dans notre choix d’école, mais je dois avouer qu’avec 3 enfants et sans allocation employeur, ca a un peu pesé dans la balance..

    Comme vous en avez justement parlé, en tant qu’étrangers, nous ne pouvons postuler qu’à la dernière phase du processus d’attribution des écoles, ce qui fait que le choix des écoles Singapouriennes pour nous est en fait très restreint et se limite en réalité aux neighbourhood schools ou écoles de quartier, très peu prisées des Singapouriens, qui leur préfèrent les écoles aux meilleurs résultats scolaires. Dans ces écoles prestigieuses, tous les enfants ou presque vont tous les jours à des cours de soutien et “d’enrichement personnel” ou ils apprennent le programme scolaire à l’avance, ce qui fait qu’en réalité l’education se fait beaucoup en dehors de l’école. Je pense que ce sont les parents, plutot que les écoles, qui mettent la pression sur leurs enfants.

    Ce qui est intéressant c’est que toutes les écoles locales suivent exactement le meme programme et tous les élèves ont les memes livres. Meme les écoles moins cotées sont, du moins d’un point de vue académique, à mon avis, de bonnes écoles. J’espere que l’école locale ou va mon fils proposera un programme plus équilibré, étant une école de quartier. Les enfants de cette école viennent d’horizons diverses, un assez grand pourcentage ne sait pas encore lire par exemple. Les méthodes d’enseignement employées ne me semblent pas dépassées, notamment en sciences ou l’apprentissage se fait uniquement par des travaux pratiques. Beaucoup d’importance est aussi donnée à la présentation orale, les élèves doivent faire des petits exposés devant leur camarades à partir de P1. Il y a 30 élèves dans la classe de mon fils, a peu pres 20 pourcent d’etrangers (des européens, des australiens mais aussi des étrangers asiatiques: chinois vietnamiens etc) avec une maitresse et une assistante. J’étais également très impressionnée par la technologie utilisée par l’école. Les profs sont aussi très disponibles par email et par téléphone. Bref, j’avais beaucoup d’a priori sur le système local, mais je pense que les choses ont beaucoup évolué ces dernières années (ou alors je suis devenue moi aussi une tiger mum, au choix!).

    Mon fils s’y est bien adapté (il est devenu depuis bilingue en Singlish… “mais maman meme la maitresse parle Singlish!”) et adore pouvoir s’acheter ce qu’il veut à la cantine avec son petit porte-monnaie (et le chicken rice à 10h, c’est le bonheur!)…

    • Feb.2.2012@1:58 pm - Olive says:

      Virginie, un grand merci pour ton témoignage, j’espère sincèrement que l’expérience sera positive sur le long terme ! N’hésite pas à m’envoyer des news par email ou dans les commentaires de ce billet, je pense vraiment que le partage d’expérience est super intéressant.

  7. Feb.20.2012@9:02 am - Emilie says:

    Bonjour a toutes et merci pour vos commentaires. Cette discussion m’a tres fort interesse car je suis moi-meme en pleine phase de selcetion ecoles pour ma fille de 2 1/2. Prive ou local. Je veux qu’elle aprenne la culture locale et aussi le Mandarin par contre je ne suis pas fan de trop de pression pour les ptits. Virginie, peux-tu me dire a quelle ecole va ton enfant et comment ca se passe pour lui? Tout autre commentaire est le bienvenu : )

  8. Feb.22.2013@5:49 pm - Manu says:

    Bonjour,
    j’aurais besoin de vos conseils,
    Quelles ecoles primaires sur SG (bilingue francais&anglais) me conseillez vous pour mon fils de 6 ans (CP) et quels sont les prix? jusqu’a quel date maximale (mois) pouvons nous obtenir un dossier d’inscription?
    Merci infiniment de votre aide.

  9. Jul.24.2013@6:52 am - dilsah says:

    Bonjour merci pour votre article et commentaires j’ai une question j’ai 4 enfants et l’année prochaine pour 2014-2015 j’aimerai venir m’installer à Singapour ! ils auront entre 3 et 13 ans : j’aimerai qu’il apprennent une langue local comme le chinois ou tamoul mais comment faire ? ils sont billingue anglais français c’est déjà ça!!! L’école public serai elle trop compliqué pour apprendre le tamoul ou chinois comme ils sont déjà grand ?Une école fran4aise apprends t’elle les langues locale ?
    Bref vous aurez compris j’ai beaucoup de question ….. Ah oui si on a des enfants de maternelle , primaire et collège ils seront dans 3 diiférentes école si je les met dans une école locale ?
    Merci de votre aide
    cordialement

  10. Jun.24.2016@4:51 am - Innocentia says:

    Très bon à savoir. Je planifié de venir à Singapour en février 2017. J’ai deux enfants une de 5ans et la seconde 1an. Je souhaiterais quelles aillent dans les ecoles locales. Veuillez m’orienter un peu. J’y travaillerai pour une durée de 3ans renouvelable.
    D’avance merci à vous tous.

  11. Jul.19.2016@11:55 pm - Anne says:

    Bonjour,

    Pour info sur les ecoles locales singapouriennes:

    Primary one P1: l,enfant doit avoir 7 ans au cours de l,annee. L,enregistrement se fait l,annee precedente autour du mois d,aout pour les etrangers non PR (verifier les dates sur le site du MOE, derniere phase). Scolarite a $500 ou $550 par mois, tarif reduit les 2 premieres annees (idem que le prix du PR) si ton enfant est en DP. Attention, les criteres de selection varient d,une annee sur l,autre pour les etrangers non PR. Reponse de MOE en Novembre pour une rentree debut Janvier. Prevoir un back-up en cas de rejet…

    Avant P1: tu as aucune obligation d,envoyer ton enfant a l,ecole mais vivement recommende bien sur. Childcare, kindergarten locales ou privees, ecoles internationales, tu as beaucoup de choix et aucune priorite selon ton passeport, les prix varient aussi beaucoup.

    Apres P1: l,enfant doit passer un test d,entree qui evalue le niveau en anglais et mathematiques appele AEIS qui se passe en Septembre, pour une rentree en Janvier. Attention, le test est le meme pour ceux qui postulent pour P2 ou P3! Tu peux etre accepte mais etre retrograde de 2 niveaux… Et MOE t,affecte directement dans une ecole.

    Anne